#instapoetsociety Instagram Photos & Videos

instapoetsociety - 16.5k posts

Latest #instapoetsociety Posts

Advertisements

  • & lève le rideau. Définitif ? 🤡

Balance ton trope, Lazzi, scène 4, Parenthèses, @emmadort, 2019.

Scène 4
La fin 
Hur est en front de scène, il déclame son monologue sur un mode tragique, mais mineur quand même. 
Hur : - Et voilà ! C'est toujours la répétition avec lui. C'est Figue qui balance son trope et c'est toujours Hur le chiasmeur! Et puis ensuite môssieur monte sur ses grands chevaux, il sort même l'attelage !
Et maintenant y a personnification... Un temps. (Tout à coup, il se met à se gratter, comme pris de démangeaisons insupportables). Ah ! Et puis tous ces symboles, là, j'en peux plus. Y en a des forêts ! C'est horrible. 
Et ce mal d'asyndète ! (Adresse public) Si j'attends trop, savez c'qui va se passer ? 
Ben ça monte, ça monte et ça se transforme en polysyndète. 
Et là. C'est foutu. 
Et puis j'me r'trouve planté ici, comme un tronc ... Merde (n’importe quel autre gros mot convient, c’est comme on veut). C'est l'début d'la fin des haricots... Dépité, Hur s'assoit sur une chaise au lointain, et toujours en se grattant, il se remet à lacer ses chaussures, prenant l'air de quelqu'un qui attend, mais tout seul, et tout le monde le sait, ce n’est pas pareil d’attendre avec quelqu’un ou d’attendre tout seul. Ben oui.
Et on ne sait toujours pas ce qu'il attend au juste.
D'ailleurs on n'en saura jamais rien. Ni vous, ni moi, ni personne, nobody, nadie, nessuno, niemand, etc. (si vous connaissez d’autres langues, allez-y, ne vous gênez pas). Avant que la scène ne soit plongée dans l'obscurité la plus totale, Hur sort un comprimé d'anagramme qu'il ingurgite aussitôt, sans eau, cul sec.
Rideau.

@emmadort

#poets #instapoets #instapoetry #instapoems #poesia #poésiefrançaise #instapoetess #instapoetsociety  #poemsporn #poetsofinstagram #instapoem #poetess #poésie  #instapoet #poetryisnotdead #poems #poesie #poemes #figuresdestyle #poetrycommunity #absurde #theatre  #lazzi #théâtre #araignéeauplafond #humour #voyage #vie # #letheatrecestlavie #loufoque
  • & lève le rideau. Définitif ? 🤡

    Balance ton trope, Lazzi, scène 4, Parenthèses, @emmadort, 2019.

    Scène 4
    La fin
    Hur est en front de scène, il déclame son monologue sur un mode tragique, mais mineur quand même.
    Hur : - Et voilà ! C'est toujours la répétition avec lui. C'est Figue qui balance son trope et c'est toujours Hur le chiasmeur! Et puis ensuite môssieur monte sur ses grands chevaux, il sort même l'attelage !
    Et maintenant y a personnification... Un temps. (Tout à coup, il se met à se gratter, comme pris de démangeaisons insupportables). Ah ! Et puis tous ces symboles, là, j'en peux plus. Y en a des forêts ! C'est horrible.
    Et ce mal d'asyndète ! (Adresse public) Si j'attends trop, savez c'qui va se passer ?
    Ben ça monte, ça monte et ça se transforme en polysyndète.
    Et là. C'est foutu.
    Et puis j'me r'trouve planté ici, comme un tronc ... Merde (n’importe quel autre gros mot convient, c’est comme on veut). C'est l'début d'la fin des haricots... Dépité, Hur s'assoit sur une chaise au lointain, et toujours en se grattant, il se remet à lacer ses chaussures, prenant l'air de quelqu'un qui attend, mais tout seul, et tout le monde le sait, ce n’est pas pareil d’attendre avec quelqu’un ou d’attendre tout seul. Ben oui.
    Et on ne sait toujours pas ce qu'il attend au juste.
    D'ailleurs on n'en saura jamais rien. Ni vous, ni moi, ni personne, nobody, nadie, nessuno, niemand, etc. (si vous connaissez d’autres langues, allez-y, ne vous gênez pas). Avant que la scène ne soit plongée dans l'obscurité la plus totale, Hur sort un comprimé d'anagramme qu'il ingurgite aussitôt, sans eau, cul sec.
    Rideau.

    @emmadort

    #poets #instapoets #instapoetry #instapoems #poesia #poésiefrançaise #instapoetess #instapoetsociety  #poemsporn #poetsofinstagram #instapoem #poetess #poésie  #instapoet #poetryisnotdead #poems #poesie #poemes #figuresdestyle #poetrycommunity #absurde #theatre  #lazzi #théâtre #araignéeauplafond #humour #voyage #vie # #letheatrecestlavie #loufoque
  •  0  0  8 minutes ago
  •  7  1  1 hour ago

Advertisements

  • Can’t believe E-Tabula Rasa was launched just over a month ago! Here’s a photo with me and the fabulous @silkyfishdesigns on that exciting day! 🥂
  • Can’t believe E-Tabula Rasa was launched just over a month ago! Here’s a photo with me and the fabulous @silkyfishdesigns on that exciting day! 🥂
  •  12  1  5 hours ago

Advertisements

Advertisements

  • , refrains en tête... "I'm a rolling thunder, a pouring rain / I'm comin' on like a hurricane" 🎶

Le passé assassin, Rush mémo Baudelaire, @emmadort, 2019

6.
Gestuelles du temps au féminin

Je dédie cette rengaine 
Complainte pour tuer les heures
À mes belles amazones 
Avec qui j'use mes semelles
La gomme sur les routes
Et les corps au plateau
Celles qui ouvrent la course
Celles qui serrent les dents
Je les embrasse toutes

À ma mère
La plus sauvage d'entre elles
Qui m'a appris leur langue
Souvent à ses dépens
Qu'elle sache que je le sais
Je la serre contre moi

À mes grands-mères
Qui ont lutté plus que nous
Contre leur faute originelle
De n'être que des femmes
Essuyant des tempêtes
Écopant l'eau du temps 
Qui perdant un enfant
Qui perdant sa fierté
Et frôlant la folie
Je les prends dans mes bras

À celles à qui on n'a jamais 
Appris la nage libre

À celles qui ont su toutes seules
Qui n'avaient pas le choix
Ou qui n'ont plus le temps

Et si j'en suis capable
Leur redonner l'envie

À ma fille qui devra
Connaître les bons gestes
Je caresse les joues
Comme elle me donne la main

À mes gars que je veux
Enlacer plus souvent
Pour qu'ils n'oublient jamais
La tendresse dont une femme
Fait preuve malgré tout

À toutes les femmes donc

Et pour ceux qui les aiment
À toutes celles qui étouffent
Celles qui savent respirer
Qui gardent un horizon
Ou bien qui l'ont perdu
Je voudrais pour elles 
Ouvrir une fenêtre

Et celles qui ne peuvent plus 
Une grande marque d'estime
Cette confidence au temps

@emmadort

#poets #instapoets #instapoetry #instapoems #poesia #poésiefrançaise #instapoetess #instapoetsociety  #poemsporn #poetsofinstagram #instapoem #poetess #poésie  #instapoet #poetryisnotdead #poems #poesie #poemes #passé #poetrycommunity #tuerletemps
#memories #mémoires #femmes #feminism #féminisme
#acdc #hellsbells #tempêtes
  • , refrains en tête... "I'm a rolling thunder, a pouring rain / I'm comin' on like a hurricane" 🎶

    Le passé assassin, Rush mémo Baudelaire, @emmadort, 2019

    6.
    Gestuelles du temps au féminin

    Je dédie cette rengaine
    Complainte pour tuer les heures
    À mes belles amazones
    Avec qui j'use mes semelles
    La gomme sur les routes
    Et les corps au plateau
    Celles qui ouvrent la course
    Celles qui serrent les dents
    Je les embrasse toutes

    À ma mère
    La plus sauvage d'entre elles
    Qui m'a appris leur langue
    Souvent à ses dépens
    Qu'elle sache que je le sais
    Je la serre contre moi

    À mes grands-mères
    Qui ont lutté plus que nous
    Contre leur faute originelle
    De n'être que des femmes
    Essuyant des tempêtes
    Écopant l'eau du temps
    Qui perdant un enfant
    Qui perdant sa fierté
    Et frôlant la folie
    Je les prends dans mes bras

    À celles à qui on n'a jamais
    Appris la nage libre

    À celles qui ont su toutes seules
    Qui n'avaient pas le choix
    Ou qui n'ont plus le temps

    Et si j'en suis capable
    Leur redonner l'envie

    À ma fille qui devra
    Connaître les bons gestes
    Je caresse les joues
    Comme elle me donne la main

    À mes gars que je veux
    Enlacer plus souvent
    Pour qu'ils n'oublient jamais
    La tendresse dont une femme
    Fait preuve malgré tout

    À toutes les femmes donc

    Et pour ceux qui les aiment
    À toutes celles qui étouffent
    Celles qui savent respirer
    Qui gardent un horizon
    Ou bien qui l'ont perdu
    Je voudrais pour elles
    Ouvrir une fenêtre

    Et celles qui ne peuvent plus
    Une grande marque d'estime
    Cette confidence au temps

    @emmadort

    #poets #instapoets #instapoetry #instapoems #poesia #poésiefrançaise #instapoetess #instapoetsociety  #poemsporn #poetsofinstagram #instapoem #poetess #poésie  #instapoet #poetryisnotdead #poems #poesie #poemes #passé #poetrycommunity #tuerletemps
    #memories #mémoires #femmes #feminism #féminisme
    #acdc #hellsbells #tempêtes
  •  24  2  21 May, 2019
  • The only way to understand the artist is to get into the mind of the artist. And the only way to get into the mind of the artist is to become the artist. 🌙 B
  • The only way to understand the artist is to get into the mind of the artist. And the only way to get into the mind of the artist is to become the artist. 🌙 B
  •  194  13  21 May, 2019
  • I’ve finally updated my site! Check it out at https://bardpoetry.com/about-page

Yeah, I put SF and Fantasy into one group!
  • I’ve finally updated my site! Check it out at https://bardpoetry.com/about-page

    Yeah, I put SF and Fantasy into one group!
  •  21  2  20 May, 2019
  • S u n ☀️
  • S u n ☀️
  •  56  11  20 May, 2019

Top #instapoetsociety Posts

Advertisements

Advertisements

  • //Day 19 //Poem 19 : Beauty in my body
.
.
.
.
.
.
.
.
Finding beauty in my body is not body positivity;
It is about digging all the layers of battlefield my bones and skin have gone through.
It is a struggle in itself.

So I start unfolding the layers,
Day by day,
Incident by incident,
My body narrates a story
There's a page about how my stomach outgrew people and their verdicts
And it is bookmarked by the light stretch marks on my dark skin
My neck speaks about what I was as a kid
And my breasts talk about everything I'm going to become
There are accomplishments my hands try to grab,
But my pinky finger keeps clinging to others'
And amidst, my legs try so hard to walk on the waters
That my thighs always root for the thickness of my impossibilities

Although when I stand in front of the mirror,
This story is masked by the conventional beauty standards
And I remain a disaffirmed body.

So I try to ink my skin
Into my own story;

I erase the self doubts
And start writing;
"The air which is a necessity can't be weighed,
So even you can't be weighed down or in numbers
Because your body is a nest which is necessary
To hatch all the eggs of success and protect the heart when it pours.
Your waist is a happy place, and your cellulite is wine,
Getting better with time.
All the curiosity and vigor are birthed in your belly.
The hair on your body doesn't determine the pleasure it offers
Your salty skin against anything is still as soft as satin
And when your arms hug,
There's a rose growing in the deserts
Each of your part delivers a story,
But your mind is the depth of all the tales."
.
 As I finish writing,
I realise I never needed layers of clothing on me
To unravel my fittings,
I always needed more layers of skin to expose my most. ~Div.

#napowrimoxnidhscraps #napowrimo #napowrimottt #napowrimo2019 #escapril2019 #escapril #poemsporn #poetsofinstagram #poetsociety #deadpoetssociety #poetrycommunity #instapoetsociety
  • //Day 19 //Poem 19 : Beauty in my body
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Finding beauty in my body is not body positivity;
    It is about digging all the layers of battlefield my bones and skin have gone through.
    It is a struggle in itself.

    So I start unfolding the layers,
    Day by day,
    Incident by incident,
    My body narrates a story
    There's a page about how my stomach outgrew people and their verdicts
    And it is bookmarked by the light stretch marks on my dark skin
    My neck speaks about what I was as a kid
    And my breasts talk about everything I'm going to become
    There are accomplishments my hands try to grab,
    But my pinky finger keeps clinging to others'
    And amidst, my legs try so hard to walk on the waters
    That my thighs always root for the thickness of my impossibilities

    Although when I stand in front of the mirror,
    This story is masked by the conventional beauty standards
    And I remain a disaffirmed body.

    So I try to ink my skin
    Into my own story;

    I erase the self doubts
    And start writing;
    "The air which is a necessity can't be weighed,
    So even you can't be weighed down or in numbers
    Because your body is a nest which is necessary
    To hatch all the eggs of success and protect the heart when it pours.
    Your waist is a happy place, and your cellulite is wine,
    Getting better with time.
    All the curiosity and vigor are birthed in your belly.
    The hair on your body doesn't determine the pleasure it offers
    Your salty skin against anything is still as soft as satin
    And when your arms hug,
    There's a rose growing in the deserts
    Each of your part delivers a story,
    But your mind is the depth of all the tales."
    .
    As I finish writing,
    I realise I never needed layers of clothing on me
    To unravel my fittings,
    I always needed more layers of skin to expose my most. ~Div.

    #napowrimoxnidhscraps #napowrimo #napowrimottt #napowrimo2019 #escapril2019 #escapril #poemsporn #poetsofinstagram #poetsociety #deadpoetssociety #poetrycommunity #instapoetsociety
  •  167  9  19 April, 2019

Advertisements